La diarrhee

Définition de la diarrhée

La diarrhée est l’émission d’au moins trois selles molles ou liquides par jour, ou à une fréquence anormale pour l’individu. Elle est généralement le symptôme d’une infection gastro-intestinale, la plupart du temps d’origine virale.

L’infection se transmet par la consommation d’eau, d’aliments contaminés, ou le plus souvent d’une personne à l’autre (contamination interhumaine).
La diarrhée sévère entraîne une perte de liquides et de sels (électrolytes), et peut être mortelle, en particulier chez les enfants en bas âge et les personnes malnutries ou immunodéprimées.

Des douleurs abdominales et des vomissements accompagnent souvent la diarrhée. Une fièvre modérée peut également survenir.

Une diarrhée est dite aiguë lorsqu’elle évolue depuis moins de deux semaines. Dans la majorité des cas, la diarrhée aiguë débute soudainement. Elle dure généralement moins d’une semaine et ne récidive pas à court terme.

Chaque année en France, 5% des habitants consultent un médecin généraliste pour une diarrhée aiguë. Le Norovirus (le plus souvent incriminé) ou le Rotavirus chez les très jeunes enfants, sont susceptibles de provoquer un engorgement dans les cabinets médicaux & services d’urgence avec un pic épidémique en hiver.

La diarrhée est hémorragique une fois sur cent. La diarrhée aiguë disparaît le plus souvent spontanément ou sous traitement symptomatique en moins de 5 jours. Un arrêt de travail est prescrit une fois sur trois.

Étiologie

Généralités – physiopathologie

La diarrhée survient de par une hypersécrétion d’eau & d’électrolytes, pouvant s’accompagner d’une accélération des mouvements intestinaux. L’eau présente au sein du tube digestif n’a alors pas le temps d’être réabsorbée et les selles deviennent molles, voire liquides. Le changement d’alimentation, lors d’un voyage par exemple, peut être à l’origine de diarrhées. Il arrive également que certains médicaments et certaines intolérances alimentaires soient responsables d’épisodes diarrhéiques.

Causes infectieuses

Dans les pays développés, on recense environ un épisode digestif aigu (vomissements et/ou diarrhée) par an et par habitant. La plupart durent moins de 24 heures et sont souvent attribués à tort à une cause alimentaire, alors que la grande majorité est d’origine virale. Une cause alimentaire doit être évoquée devant des cas simultanés, en particulier lors de repas servis en collectivités. Ils correspondent généralement à des intoxications brèves par des toxines bactériennes. Ils ne nécessitent pas de consultation médicale, sauf s’ils sont accompagnés de déshydratation.

Causes iatrogènes (dues à des médicaments)

Certaines diarrhées sont dues à la prise d’antibiotiques. 10% des patients sous antibiotiques observent en effet une modification de leur transit intestinal. Le plus souvent, cette diarrhée est la conséquence de modifications métaboliques digestives, dont une diminution de la capacité de fermentation de la flore bactérienne du côlon (dysbiose). Elle est bénigne et disparaît avec l’arrêt du traitement.

 

Prise en charge

Prise en charge globale

Dans la plupart des cas, le médecin généraliste intervient dans les 48 premières heures d’évolution de la diarrhée. Il commence par vérifier les circonstances d’apparition & le retentissement sur l’état général, en particulier le risque de déshydratation. Sauf exception, il lui suffit alors de faire quelques recommandations d’hydratation, d’alimentation et d’hygiène (hygiène des mains, absence de partage des objets de toilette et des couverts, désinfection des toilettes), et de prescrire un traitement symptomatique.

 

Traitement symptomatique

Le traitement de la déshydratation consiste à compenser les pertes en eau et en sel. Des solutés de réhydratation sont disponibles en sachets à dissoudre dans 200ml d’eau faiblement minéralisée, et permettent une compensation optimale de la déshydratation (et ne jamais utiliser de sodas ou colas).

En complément, des médicaments comme les antis sécrétoires intestinaux permettent une résolution rapide des symptômes gênants, tout en évitant une constipation secondaire.

La majorité des diarrhées infectieuses, en particulier virales, disparaissent spontanément en moins de 5 jours et ne nécessitent ni exploration ni traitement supplémentaire.

Lorsqu’une diarrhée aiguë dure plus de 5 jours malgré le traitement symptomatique, il est licite d’envisager des explorations. Le patient se voit alors proposer la réalisation d’une coproculture et d’un examen parasitologique des selles.
Lorsqu’une infection intestinale par une bactérie pathogène est identifiée, des antibiotiques sont prescrits pour réduire le temps d’évolution de l’infection. Enfin, l’identification d’un parasite pathogène conduit, elle, à un traitement anti-parasitaire spécifique.

Choc anaphylactique

Elle intervient dans les quelques minutes à quelques heures qui suivent le contact avec un…

en savoir plus

Narcolepsie

La narcolepsie, ou maladie de Gélineau, du nom du médecin français (1828-1906) qui la décrivit…

en savoir plus